123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

mercredi 15 mars 2017

Le Soliat (Jura)

     Culminant à 1464 m d'altitude, le Soliat n'est pas à proprement parler un sommet. Il s'agit en fait du point le plus haut des alpages qui dominent le Creux de Van, un cirque rocheux de plus d'1 km de large situé dans le Jura vaudois. Par sa position sur les hauteurs du Lac de Neuchâtel, il offre néanmoins un panorama étendu sur la chaîne des Alpes. Le Soliat est aisément identifiable par la présence à son sommet d'une croix, de quelques bancs et d'une table d'orientation. En saison estivale, il est aisément accessible depuis la Ferme du Soliat située un peu plus au Nord. L'hiver en revanche, la sortie "raquette" devra être entamée au départ de la Ferme Robert, voire un peu plus bas si la route d'accès est fermée en raison de l'enneigement.


Au pied du Soliat sur fond de chaîne des Alpes
     Lors d'une précédente sortie dans le secteur, le Soliat avait été atteint après avoir parcouru la crête dominant le Creux du Van par l'Ouest. Cette fois, nous avons opté pour un tracé plus direct qui serpente à l'Est au cœur du cirque avant de gagner la crête par le Sentier du Single. Alors que le denivelé se réduit à moins de 100 m au départ de la Ferme du Soliat, il atteint cette fois 500 m environ et la pente est parfois accusée au point que les pointes avant ne furent pas inutiles en l'un ou l'autre endroit. Après le sommet, la descente s'effectue en parcourant alpages et forêts en pente douce en direction de la Ferme Robert. Neige épaisse au menu mais ni chamois, ni bouquetin, en dépit de très nombreuses traces. Ce sera pour une prochaine fois ...

Février 2017

samedi 4 mars 2017

Dent de Vaulion (Jura)

     La Dent de Vaulion culmine à un peu moins de 1500 m d'altitude au sein du Parc Naturel Régional du Jura vaudois. Ce sommet est sans nul doute celui auquel on accède le plus rapidement en traversant la frontière franco-suisse au départ de Pontarlier. Pour s'y rendre, on franchit la faille de La Cluse et Mijoux, en empruntant la route qui se glisse au pied du Fort de Joux dont l'histoire s'étale sur plus de 10 siècles. Comme le Mont Tendre situé un peu plus au Sud-Ouest, la Dent de Vaulion domine le Lac Brenet, ainsi que le Lac de Joux qu'on longe brièvement avant d'entamer la montée en direction du Col de Mollendruz. Deux parkings distants d'environ 1 km, dont celui de Pétra-Felix, permettent de stationner aisément afin de s'équiper en toute tranquillité.


Signal géodésique de la Dent de Vaulion sur fond de chaîne des Alpes

     Une première ascension de la Dent de Vaulion avait eu lieu quelques années auparavant lors d'une journée où il ne fallait pas mettre un randonneur dehors. Froidure, grésil et vent nous ont en effet accompagné durant toute la sortie et un abri de fortune fut des plus utiles lorsqu'il s'est agi de nous restaurer. Rien de pareil cette fois où le soleil fut de la partie dès le lever du jour. Alors que la précédente sortie fut effectuée en aller-retour, nous avons cette fois opté pour une jolie boucle qui monte en forêt pratiquement en droite ligne vers le sommet. En dépit d'une fréquentation importante au sommet due à un dénivelé modeste, l'isolement fut total au retour grâce à de larges zigzags effectués dans les alpages. Avec, en prime, un Lynx aperçu brièvement. Quelle magnifique région !

Février 2017