123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

lundi 9 septembre 2013

Col et Roche de Corne Noire (Beaufortain)

     Après le Piémont et une sortie en Vanoise, c’est dans le Beaufortain que nous avons décidé d’effectuer une dernière randonnée en cette fin de période estivale. Après réflexion, nous avons opté pour un vagabondage dans les alpages, le secteur se prêtant bien à de telles sorties. Petit coup d’œil sur la carte pour dénicher un lac, un col, un sommet - ou les trois - en un lieu où les voies toutes tracées ne sont pas légions. Nous gagnons ainsi les hauteurs de Aime en empruntant initialement la route menant à Granier. A gauche toute avant La Thuile pour cheminer alors sur une route très étroite par endroits, offrant une visibilité incertaine, les nuages bas du récent orage n’arrangeant rien, et avec comme conséquence quelques belles frayeurs en raison de véhicules déboulant de manière soudaine et à vive allure. Départ frisquet dans la brume mais la météo annonçait une amélioration en cours de journée. Les prévisions se révèleront finalement correctes, offrant en effet une belle luminosité en fin d’après-midi.


Lac du Grand Gau depuis le Col de Corne Noire

     A la sortie du hameau de La Pesée, on se faufile entre les dernières maisons pour gagner les alpages. Après la piste, une trace bien marquée conduit au Lac de Sêcheron, qui se réduit en fait à un abreuvoir pour le bétail. On enjambe le ruisseau et on contourne, en remontant dans la combe, la croupe surmontée d’une croix. Les chalets de Sarpentant se découvrent alors. De là, c’est une progression à vue en direction du chalet des Mouilles, une zone qui porte bien son nom car particulièrement humide. Large piste ensuite vers le Boulissoir et le chalet de La Plagne. Au-delà, quelques ruines et chalets indiqués sur la carte devraient nous suggérer quand la quitter mais aucune trace sur le terrain. On s’engage néanmoins dans la combe qui abrite une flore particulièrement riche et mène au Lac du Grand Gau situé sous le Col de Corne Noire, d’où on gagne le sommet par une trace pentue. Retour par le même itinéraire - même si les possibilités sont multiples - jusqu’au Boulissoir avant de redescendre par les alpages après 5 h environ.


Août 2013