123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

jeudi 11 juillet 2013

Crête du Faillé (Beaufortain)

     En fin du mois de juin, on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir été attentifs à la progressivité : séjour éclair à Pralognan-la-Vanoise pour observer les Sabots de Vénus (1418 m), petite rando dans le Beaufortain sur les hauteurs de Bourg-Saint-Maurice (2280 m), Face Nord de la Becca du Lac dans les Alpes Grées (3405 m) et finalement ascension par sa Face Nord-Est du Grand Paradis dans le Val d’Aoste (4061 m). Comme le temps n’était pas au beau fixe, l’objectif de la randonnée de mise en jambe fut défini au tout dernier moment : ce seront les alpages de Plan Pichu situés sur le Versant du Soleil, non loin du Mont Rosset. L’endroit est facilement accessible en voiture au départ de Granier en empruntant une route étroite qui monte en direction du Cormet d’Arêches et en stationnant au parking de Laval (1850 m), voire un peu au-delà. On peut alors effectuer une jolie boucle au pied du Crêt du Rey.


Sous la Chapelle St-Guérin et le Torrent du Cormet d'Arêches

     L’itinéraire emprunte initialement une variante du Tour du Beaufortain. Le sentier monte rapidement dans les courbes de niveau en direction du Lac de la Gouille, encore sous la neige, pour atteindre un petit col situé à l’extrémité de la Crête du Faillé que l'on suit. On amorce ensuite la descente vers le Nord en direction du Refuge de la Coire, d’où on s’oriente vers le Sud-Est pour rejoindre la Chapelle St-Guérin. Ce site fait partie du réseau Natura 2000 en raison d’une flore abondante et diversifiée. Un sentier botanique y a d’ailleurs été aménagé présentant, à l’aide de divers panneaux, les principales fleurs regroupées par couleur. On poursuit la descente pour rejoindre la piste et le point de départ, que l’on atteint après 3h et 600m de denivelé environ. On peut cependant s'accorder une grande liberté par rapport à ce tracé, en particulier lorsque la sortie est effectuée plus tard dans la saison.


Pré Jeune, cabane de Pouprezaz, Crête du Faillé, Chapelle St-Guérin, sommets de Vanoise

     Un aperçu de la flore (de gauche à droite et de haut en bas) :


Lis martagon (Lilium martagon), Pédiculaire tubéreuse (Pedicularis tuberosa), Gentiane champêtre (Gentianella campestris subsp. campestris), Arabette des Alpes (Arabis alpina), Trolle d'Europe (Trollius europaeus), Azalée naine (Kalmia procumbens), Thésium des Alpes (Thesium alpinum), Listère à feuilles ovales (Listera ovata), Campanule en thyrse (Campanula thyrsoides), Populage (Caltha palustris), Gentiane de Koch (Gentiana acaulis), Anémone à feuilles de Narcisse (Anemone narcissiflora subsp. narcissiflora), Anthyllide vulnéraire (Anthyllis vulneraria), Androsace à feuilles obtuses (Androsace obtusifolia), Joubarbe à toile d'araignée (Sempervivum arachnoideum), Pensée des Alpes (Viola calcarata), Grassette des Alpes (Pinguicula alpina), Piloselle (Pilosella officinarum), Dryade à huit pétales (Dryas octopetala), Aster des Alpes (Aster alpinus), Raiponce ovale (Phyteuma ovatum), Armérie des Alpes (Armeria alpina), Anémone soufrée (Anemone alpina subsp. apiifolia), Linaire des Alpes (Linaria alpina), Edelweiss (Leontopodium nivale), Saule réticulé (Salix reticulata), Renoncule alpestre (Ranunculus alpestris), Gagée fistuleuse (Gagea fragifera), Linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri), Airelle rouge (Vaccinium vitis-idaea), Soldanelle des Alpes (Soldanella alpina), Orpin bleu (Sedum anacampseros), Aconit tue-loup (Aconitum lycoctonum subsp. vulparia), Astragale des Alpes (Astragalus alpinus), Epervière à feuilles lancéolées (Hieracium lanceolatum) & Bois-gentil (Daphne mezereum).


Quelques espèces observées dans les alpages de Plan Pichu

Un itinéraire détaillé est proposé ici.

Juin 2013 & Août 2016