123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

lundi 30 juin 2014

Pointe Mathews et Grande Casse (Vanoise)

     Jamais 2 sans 3 a-t-on coutume de dire. De toute évidence, ce vieil adage fut respecté en ce début d'été en raison d'une météo capricieuse. Initialement, nous devions nous rendre dans le Massif du Mont-Blanc pour un parcours itinérant, à l'instar de ceux réalisés les années précédentes en Tarentaise et en Maurienne. Mais pour la 3e fois, des conditions climatiques peu engageantes auront raison de ce programme et nous contraindront à le modifier en dernière minute. Dès lors, après une première sortie effectuée au Mont Tondu, c'est vers la Vanoise que nous nous tournerons, la proximité des refuges permettant d'éviter de longues marches d'approche sous la pluie et les orages prévus chaque après-midi. Mais alors que faire puisque les principaux sommets (Grande Glière, Mont Pourri, Dôme de Chasseforêt et Dent Parrachée entre autres) ont déjà tous été gravis ? Finalement, le choix se portera à nouveau sur la Grande Casse mais par le Couloir Messimy, la voie normale des Grands Couloirs et la Face Nord ayant été empruntées précédemment. En passant par la Pointe Mathews, dont l'altitude est inférieure de moins de 100 m à celle de la Grande Casse, l'itinéraire permettra de combiner deux sommets.


Sommet de la Grande Casse depuis la Pointe Mathews

     Accessoirement, ce retour au Col de la Vanoise constitue une belle occasion d'étrenner le nouveau refuge, dont l'inauguration officielle aura lieu quelques jours après notre passage. Beaucoup de monde en cette fin de mois de juin, y compris de nombreux alpinistes mais, fort heureusement, peu de candidats à l'ascension de la Grande Casse. En effet, une unique cordée nous précèdera au départ et nous la rejoindrons finalement sous le sommet car, en empruntant les Grands Couloirs, elle nous laissera seuls dans la voie que nous avons choisie. Les fortes chaleurs des jours précédents laissaient craindre des conditions de neige moyennes mais la chute des températures nocturnes nous garantira un très bon regel sur l'ensemble du tracé d'ascension. Et les névés encore bien présents seront mis à profit au retour pour redescendre pratiquement jusqu'au Lac Long situé au pied du refuge. Au final, 6h de course environ pour un dénivelé de 1500 m et une pente atteignant 50° par endroits. En dépit d'un vent glacial au sommet, le soleil enfin généreux nous offrira des panoramas d'exception, tant sur les Glaciers de la Vanoise et, par delà, le Massif des Ecrins, que vers les sommets du Massif du Mont-Blanc. Superbe ...

Une sélection de quelques photos est proposé ici et un itinéraire  .

Juin 2014