123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 22 février 2014

Ballon d'Alsace (Vosges Granitiques)

     A force d'épiloguer sur les prévisions météo, l'heure tourne et le départ vers le Jura ne cesse d'être retardé. Inutile dans ces conditions de prévoir une sortie dans ce secteur en raison d'une arrivée qui sera forcément tardive. Bref, on s'arrêtera en chemin, mais où ? Forêt Noire ou Vosges ? Pour éviter de nous écarter inutilement de la trajectoire, le choix se portera sur le massif Vosgien. Et pourquoi pas le secteur du Ballon d'Alsace ? L'endroit est facile d'accès et donc très fréquenté l'été mais il devrait en être autrement l'hiver. Montée par la Vallée de la Doller pour arriver aux abords du Lac de Sewen, qui se situe dans un site classé depuis 1982. Pour cette raison, pas d'épandage de sel sur les routes qui deviennent de plus en plus délicates à partir de 800 m d'altitude et des premières zones de chaînage. Inutile donc d'aller plus loin car la neige est bien présente et comme l'objectif est de faire de la raquette ... Un coup d'oeil rapide aux balisages qui indiquent "Ballon d'Alsace par le Grand Langenberg" et c'est parti !


Ferme-auberge et sommet du Ballon d'Alsace

     Idéalement, la sortie sera à effectuer en dehors des périodes d'affluence car l'itinéraire longe dans sa première partie les pistes de ski. De la route, on gagne rapidement en forêt la partie basse des pistes que l'on remonte progressivement en direction de la Tête des Redoutes (1138 m). Les pistes sont noires et la pente est donc soutenue par endroits. On redescend ensuite pour longer la route qui serpente au pied du Ballon d'Alsace, on remonte le Snowpark, on poursuit vers le Nord en direction de l'auberge puis on bifurque vers l'Est pour gagner le sommet et sa table d'orientation (1247 m). Dans le cas présent, elle se révèlera bien inutile puisque les nuages ont progressivement envahi les hauteurs, nous plongeant petit-à-petit dans la brume. Cela en deviendrait presque une habitude lors de nos randos "raquette" dans les Vosges puisque, à l'exception du Rossberg, nous avons été logés à la même enseigne lors de nos sorties au Grand Brézouard, à la Tête des Faux et, plus récemment, au Grand Ballon ...

Une sélection de quelques photos illustrant cette sortie est visible ici.

Février 2014