123Gravir/LeBlog


Itinéraires et récits relatifs à des sorties passant du Nord au Sud par la Hesbaye, le Condroz, l'Ardenne, les Vosges, le Jura, le Chablais, le Mont-Blanc, la Vanoise, les Alpes Grées, le Piémont, Val d'Aoste, le Haut-Languedoc, la Crête ...

samedi 29 octobre 2011

Mont Joly (Mont-Blanc)


     Sans vouloir pousser les similitudes au-delà du raisonnable, le village des Contamines-Montjoie dans le Massif du Mont-Blanc ressemble à de nombreux égards à Pralognan-la-Vanoise. Situés en fond de vallée à une altitude proche l’un de l’autre, on y accède par une route qui s’élève progressivement depuis les grands axes situés en contrebas. Les villages s’organisent autour d’une rue principale avec commerces et restaurants, place du marché, Office du Tourisme à gauche et église à droite. Vers le Sud, c’est un long GR qui permet de basculer dans la vallée voisine, par le Col du Bonhomme pour l’un, celui de Chavière pour l’autre. Enfin, tous deux bénéficient de la présence d’un joli belvédère offrant une vue étendue sur les sommets proches que l’on peut gravir au départ des refuges accessibles à pied : le Mont Joly d’un côté, le Petit Mont Blanc de l’autre.

Mont Joly, depuis les abords du Mont Truc

     Situé à l’Ouest des Contamines-Montjoie, le Mont Joly est un objectif de sortie qui ne présente pas de difficulté majeure, hormis peut-être le dénivelé qui frôle 1350 m. Il peut être gravi au départ du lieu-dit le Baptieu, d’où l'on monte vers le Sud-Ouest, par la piste ou en empruntant un sentier parallèle, en direction de Colombaz. On tourne alors une première fois à droite, puis une seconde pour remonter progressivement vers le Nord-Ouest en direction de la Tête de la Combaz (2445 m). On rejoint alors le chemin de crête que l’on remonte vers le Nord en direction du sommet, d’où on jouit d’une très belle vue sur l’Aiguille de la Bérangère et les Dômes de Miage, situés sur les hauteurs du versant Est du village, et au-delà sur l’Aiguille de Bionnassay et le Mont Blanc. Le retour se fait par le même itinéraire.

Septembre 2006